Comment reconnaître la Maladie de Verneuil ?

Vous avez régulièrement des "boutons" au niveau des aisselles, à l'entre-jambe, sur les fesses, le pubis, et/ou les parties génitales ? Ces boutons sont rouges, chauds, avec comme une coque dure autour ? Ils n'ont pas vraiment de pointe blanche ? Ils apparaissent très rapidement , plus souvent en période de fatigue et de stress, ou autour de la période des règles chez les jeunes filles ? Ils disparaissent généralement en 5 à 7 jours ? Il est alors en effet possible que vous soyez atteints de la Maladie de Verneuil. IL FAUT CONSULTER UN MEDECIN POUR QU'IL PUISSE ETABLIR UN DIAGNOSTIC  !!!


Il n'existe aucun test biologique qui permette de diagnostiquer la Maladie de Verneuil.

Le diagnostic doit impérativement être posé par un médecin qui, après un examen des lésions, accompagné d'un interrogatoire sur leur fréquence d'apparition et la durée de vos crises, pourra alors déterminer si vous êtes ou non atteint de cette maladie.

Votre médecin généraliste sera certainement la première personne à qui vous exposerez votre cas. Le diagnostic posé, il vous proposera sans doute alors d'aller consulter un Dermatologue (spécialiste de la peau) puisque la Maladie de Verneuil présente avant tout des manifestations à ce niveau. 

Un bilan sanguin vous sera probablement  proposé afin de contrôler différents paramètres (recherche de diabète notamment). 

Comme vous l'aurez compris après avoir lu l'introduction, la Maladie de Verneuil se présente sous la forme de "boutons" rouges violacés, assez durs, et généralement sans la pointe blanche caractéristique des furoncles. Ces "boutons", chauds au toucher, grossissent parfois assez rapidement et peuvent devenir très douloureux. 

Ces "boutons" que nous appellerons des "lésions" dégonflent généralement d'eux même au bout de 5-7 jours (même en absence de traitement) et pourront fort bien ne pas réapparaître pendant de longs mois. Parfois, il s'en échappe un liquide sanguinolent ou blanchâtre, malodorant, voire même purulent. Dans ce dernier cas, il est encore plus important d'en parler à votre médecin, car un antibiotique vous sera alors proposé pour combattre l'infection.

Vous pouvez, si vous le souhaitez, voir quelques photos de lésions de Verneuil ICI



copyright AFRH 2009 - Auteur Marie-France Bru-Daprés - Contact