Comment en parler à sa famille ?

La toute première étape que doit d'abord franchir un adolescent qui découvre des lésions sur son corps est avant tout d'arriver à en parler à ses parents.

Cette étape peut être particulièrement délicate, notamment lorsque les lésions se trouvent au niveau génital. Notre expérience associative montre que les jeunes se posent alors tout un tas de question sur ce qui aurait pu provoquer ces "boutons" et redoutent souvent la réaction de leurs parents. La peur de devoir les leur montrer, de se voir interrogés sur leur sexualité, les entraîne malheureusement à laisser faire les choses d'elle même. Un adolescent préférera souvent souffrir en silence plutôt que de devoir dévoiler son intimité à ses parents.

Alors que faire ?

Si vous êtes un adolescent dans ce cas, plusieurs solutions s'offrent à vous.

- La première de toute est probablement de rassembler votre courage et de leur en parler. Aidez-vous éventuellement de ce site pour leur présenter cette maladie, et expliquez leur votre situation, vos inquiétudes, votre besoin d'aller consulter un médecin.

- Si cela vous semble vraiment impossible, et que vous êtes en âge d'aller consulter seul le médecin, alors prenez rendez-vous et exposer lui votre problème. Il saura transmettre ensuite une information de qualité à vos parents, et trouvera les mots justes pour dédramatiser la situation qui vous aura amené à faire seul cette démarche.

- Si vos parents vous accompagnent systématiquement chez le médecin, essayez de leur demander avant la consultation de pouvoir lui parler seul un instant. Dites leur que vous leur expliquerez tout juste après. Vos parents comprendront parfaitement votre démarche une fois que vous aurez vu le médecin.



copyright AFRH 2009 - Auteur Marie-France Bru-Daprés - Contact