Laser épilatoire et Verneuil

ÉTUDE JULE VERNE

Étude de Justification de l'Utilisation des Lasers d'Épilation dans la maladie de Verneuil

model-5973472 1920


Juillet 2020

DESCRIPTION DE L'ÉTUDE

L’hidradénite suppurée ou maladie de Verneuil est une pathologie très invalidante qui se manifeste par des abcès récurrents dans les plis. Plusieurs études ont mis en évidence l’atteinte des follicules pileux comme élément déclencheur. L’épilation laser est utilisée depuis plus de 20 ans en dermatologie esthétique et permet la destruction définitive des follicules pileux.

Une étude prospective randomisée multicentrique en simple aveugle a été coordonnée par le Dr Michael Naouri au sein du groupe Laser de la SFD et avec le soutien du Pr Thierry Passeron afin d’étudier l’effet de l’épilation laser dans les stades précoces de maladie de Verneuil. Ce type de méthodologie complexe à mettre en œuvre permet d’apporter un haut niveau de preuve.

Cette étude montre que 4 séances de laser épilatoire permettent de diminuer les lésions de maladie de Verneuil, mais avec un effet limité dans le temps et sans effet sur les poussées de la maladie.

Le laser épilatoire est donc un outil de traitement efficace qui doit s’intégrer à la prise en charge de cette maladie complexe.

Cette étude illustre également l’importance du laser en dermatologie, qui loin de se résumer à des actes purement esthétiques, permet de traiter de « vraies » maladies.

PUBLICATION

Cette étude a été soutenue par la SFD dans le cadre de l’AO de recherche libérale et vient d’être publiée dans le Journal de l’Académie Américaine de Dermatologie.


Capture d’écran 2021-03-27 à 14.48.07

Source : https://dermato-recherche.org/fr/projet/hidrad%C3%A9nite-suppur%C3%A9e_%C3%A9tude-JULE-VERNE

Copyright et autres scripts : Tous droits réservés Marie-France Bru-Daprés 1999-2020 / Carte du site / Politique éditoriale / Politique de confidentialité